• 1) Le timbre

    Chaque personne a un timbre de voix unique. C'est ce qui fait que vous reconnaissez sans mal qu'une chanson est chantée par Brassens, John Lennon ou Pavarotti...

    Petit test : reconnaissez-vous les interprètes de cette reprise de "Mon fils, ma bataille" par les Enfoirés ?

    2) La tessiture

    C'est l'ensemble des notes qu'on est capable de chanter, de la plus grave à la plus aigue.

    Pour un instrument, on parle du registre. Beaucoup de choses déterminent le registre d'un instrument : sa taille, sa forme, ses cordes, ses peaux...

    Pour faire simple, dans la famille des violons, le plus petit a le timbre le plus aigü (le violon soprano, celui qu'on connait tous). Vient ensuite le violon alto, puis le violoncelle puis la contrebasse qui a le registre le plus grave.

    Chez les humains, c'est la même chose... enfin presque ! Sauf que ce ne sont ni la taille, ni le poids de la personne qui vont déterminer la tessiture (un peu quand même), mais les cordes vocales, la forme de la cage thoracique, la langue... plein de trucs quoi !

    Voici comment on classe les voix d'homme de la plus grave à la plus aiguë :

    * Basse

    * Barython

    * Ténor

    * Contralto

    Pareil pour les voix de femme :

    * Alto

    * Mezzo-soprano

    * Soprano

    Cette classification est beaucoup plus précise lorsqu'on parle d'une chanteuse classique.

     

    Mais dans une chorale ou ensemble vocal, on restera sur : basse, ténor, alto, soprano.

    En réalité, il n'y a que quelques notes de différence entre 2 tessitures qui se suivent.

    La voix

    En bleu foncé, la tessiture d'une soprano.

    En vert, l'alto.

    En rouge, le ténor.

    En jaune, la basse.

    En bleu clair ?? La tessiture des enfants, beaucoup moins large que celle d'un adulte.

     

    3) Voix de poitrine ou voix de tête ?

    Pour chanter, on peut utiliser deux techniques pour placer sa voix :

    * La voix de poitrine est la voix "normale", qu'on utilise naturellement, pour parler.

    Elle est plus profonde, on a l'impression de devoir aller chercher au fond de sa gorge pour sortir les notes.

    * La voix de tête est utilisée pour chanter des notes aigues, qu'on n'arriverait pas à atteindre en voix de poitrine. Quand on utilise cette technique, on a l'impression de n'utiliser que le haut de sa gorge et que la voix vient se placer dans le crâne.


    Pour les notes intermédiaires, on peut utiliser l'une ou l'autre des techniques. On priviégie alors l'une pour donner un certain effet. On a aussi plus facilement de la puissance en voix de poitrine qu'en voix de tête.


    Un exemple : la chanson "What's Up ?" des 4 Non Blondes.

    Tout le couplet est chanté en voix de poitrine. Une partie du pré-refrain et du refrain est chantés en voix de tête, on entend bien la différence (And so I cry sometimes...).



    Pin It

    2 commentaires
  •  1) Qu'est-ce que le tempo ?

    Le tempo, c’est la vitesse du morceau. Le tempo peut donc être lent ou rapide.

    On le compte en battement par minute : 60 bpm ; 90 bpm ; etc.

     Il faut être capable de :

    - trouver le tempo d’une musique : c’est assez instinctif, c’est quand on frappe dans ses mains pour accompagner une chanson par exemple.

    - conserver un tempo régulier : beaucoup plus compliqué, même pour des bons musiciens ! Heureusement pour nous, le métronome est là pour nous guider !

     Maîtresse, je n’ai pas de métronome dans ma classe moi !

    Et vous n’allez pas en acheter un car il y a des métronomes sur Internet. Comme beaucoup d’entre nous ont maintenant un ordinateur dans la classe, il vous suffit d’aller ici : http://www.metronomeonline.com/

     

    2) La structure d'un morceau

    Le souci est qu’on ne peut pas travailler le tempo pour lui-même. Si on veut rendre ce travail intéressant, il faut comprendre qu’une musique possède une structure.

     La structure la plus simple à comprendre, c’est le fameux « couplet-refrain ». Simple à distinguer dans une chanson. Mais à l’intérieur d’un couplet ou d’un refrain, il y a aussi une autre structure, découpée en mesures.

    La mesure va permettre aux musiciens de se repérer efficacement dans le morceau.

    Dans une chanson, il y a des dizaines, centaines de mesures : plus la chanson sera longue, plus il y aura de mesures.

    Dans la plupart des morceaux de jazz, de variétés, de blues, de rock, les mesures comptent 4 temps. C’est une sorte de norme. C’est le « 1, 2, et 1, 2, 3, 4 » des batteurs !

     Si on écrit toutes les mesures les unes à la suite des autres, on obtient la partition de la chanson. Dans chaque mesure, on écrit les notes et le rythme joués.

    Dans l'exemple ci-dessous, on a 2 mesures.

    Pour chaque mesure, on compte jusqu’à 4, puis on revient à 1 en début de mesure suivante. Quand on tape dans nos mains jusqu’à 4, on dit qu’on tape la pulsation.

    Attention, cela n'a rien à voir avec le nombre de notes que vous voyez. Même si on voit 8 notes sur la 1ère ligne de la mesure n°2, il n'y a quand même que 4 temps !

     Tempo, rythme et codage

    Prenons l’exemple d’une chanson connue : We Will Rock You, de Queen.

    Tout le monde a déjà frappé ce rythme dans ses mains, non ??

    Bon, ben, vous n'avez plus qu'à essayer !! Ca fait Poum Poum Tchak—Poum Poum Tchak...

    Là, vous venez de taper un rythme.

    Maintenant, nous allons taper le tempo en comptant jusqu'à 4.

    Le 1 tombe sur le "Poum", le 2 sur le "Tchak", le 3 à nouveau sur le "Poum", le 4 à nouveau sur le "Tchak". Là, je tape les 4 temps dans mes mains et je chante "Poum, poum, tchak".

    Ici, le début de la chanson, je compte les 4 temps (le bruit au milieu, c'est juste ma fille qui fait tomber un jouet, hein !!).

     La structure de ce passage est :

    - introduction : 4 mesures (4x4 temps)

    - 1er couplet : 4 mesures (4x4 temps)

    - refrain : 4 mesures (4x4 temps)

    Remarquez qu'à chaque fois, il y a 4 mesures. Très classique comme technique de composition.

    Notre travail avec les élèves peut ainsi consister à leur faire découvrir la structure d'un morceau non seulement en termes couplet/refrain mais aussi en nombre de mesures. Pourquoi ? Parce qu'après, cela leur permettra d'utiliser des percussions pour jouer ensemble. Plus facile pour le cerveau de mémoriser une mesure répétée 4 fois, que 4 mesures à la suite. Il n'est pas évident pour un enfant de repérer qu'il s'agit de boucles. A nous donc de le lui pointer du doigt.

    Pin It

    4 commentaires
  • Si vous voulez des cours de musique vulgarisés et intelligents, n'hésitez pas une seconde !

    Jean-François Zygel est le maître en la matière.

    Voici quelques extraits intéressants.

    Majeur ? Mineur ?

    La variation

    En classe, on peut facilement travailler là-dessus avec les enfants. Le but est de leur faire découvrir comment un compositeur structure sa musique et l'enrichit.


    2 commentaires
  • Bah oui, d'abord !

    Parce qu'il faut bien commencer par quelque chose. J'espère que les explications sont assez claires !

    Qu'est-ce qu'une note ?

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique