• L'écoute musicale

    * Généralités et propositions de pistes pédagogiques Histoire

    * Paperboards pour ActivInspire

        L'histoire du soldat Histoire

        Travail sur 12 artistes rock : lecture documentaire et écoute musicale Histoire

  • MAJ : 15/6/2014

    Voici un travail mélangeant toujours lecture et musique.

    A la base, un document avec les biographies de 12 artistes/groupes ayant marqué l'histoire du rock au sens large.

    Ensuite, on travaille sur des exercices projetés sur le TBI.

    Et bien sûr, on écoute quelques chansons de chaque artiste.

     

    Voici le document avec les biographies (venant de Wikipédia et un peu simplifiées... D'avance, pardon aux puristes).

    Le rock

     

    Et le paperboard avec ActivInspire.

    Le rock

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Voici un paperboard sur L'histoire du Soldat, une oeuvre de Stravinsky.

    J'ai fait écouter l'histoire par épisodes, en mêlant travail de compréhension et écoute musicale.

    Je l'ai fait avec des CM2, mais je pense que c'est possible dès le CM1.

    L'histoire du soldat

    Pin It

    votre commentaire
  • Quel beau sujet n'est-ce pas ?

    Allez, avouez : qui ne s'est jamais posé la question : "mais qu'est-ce que je vais leur faire écouter comme musique aujourd'hui ?" tout en se disant "moi j'y connais rien en musique...".

     

    L'écoute musicale

     

    Plusieurs réflexions :

    1) Pourquoi leur faire écouter de la musique ?

    * pour le plaisir : à ce moment-là, peu importe votre choix.

    * pour faire découvrir un style ;

    * pour faire repérer des instruments, des oppositions (lent/rapide ; calme/rythmé ; grave/aigu)... ;

    * pour enrichir la culture musicale (connaître le nom du morceau, son compositeur, son interprête).

     

    2) Ecouter de la musique = écouter de la musique classique

    Pour moi, ce n'est pas du tout cela.

    Je ne suis pas adepte de la musique Classique avec un grand C. Pourtant, force est de constater que je suis quand même mélomane et musicienne. J'ai donc bien une culture musicale même si j'écoute très peu de musique classique ! Le monde de la musique est vaste, ne laissons pas croire aux enfants qu'une musique socialement reconnue est forcément plus intéressante qu'une autre. Au contraire, plus notre culture musicale est ouverte, plus notre jugement peut être rigoureux et argumenté. Il faut des points de comparaison.

     

    3) La musique classique = Chopin et Mozart

    Là encore, je ne suis pas d'accord :-)

    Et puis, ce n'est pas toujours facile en classe quand vos élèves de CM2 vous disent en choeur d'un air dégoûté que la musique classique, ça craint. (Cela dit, il y a des classes dans lesquelles ça ne pose pas de problèmes hein, je ne fais pas de généralités.)

    N'écoutez-vous pas de musique classique quand vous regardez un film ? Si, si, réfléchissez bien....

    Alors pourquoi imposer à nos chères têtes blondes (et les autres aussi) d'écouter une musique du 18ème siècle qu'ils ne sauront pas décrypter et apprécier faute de connaissances ? Une BO de film est tout aussi riche et plus facile d'accès. C'est une première entrée, la suite viendra après.

     

    4) Si je veux retenir quelque chose, il faut que je le répète...

    donc si je veux retentir une musique et son compositeur, son époque..., il faut que je l'entende très souvent !

    Pas la peine de changer de musique chaque semaine, on peut faire écouter une multitude de fois le même morceau. C'est aussi rassurant pour les enfants. Cela leur permet d'ancrer leur connaissance du morceau et d'y découvrir de nouveaux détails à chaque nouvelle écoute.

     

    5) Pour écouter, il ne faut pas juste entendre.

    Il faut donc faire de l'écoute "active" (sauf dans le cadre d'une écoute plaisir).

    Si les élèves n'ont pas de consigne précise, il va leur être difficile d'y répondre !

     

    6) Qu'entendez-vous comme instruments ?

    Aaaahhh, l'éternelle consigne ! Bon, je ne blâme personne, je l'ai sortie à maintes reprises moi aussi. L'écoute musicale

    Cet exercice peut être très intéressant. Néanmoins : pour identifier un instrument dans un morceau, il faut déjà l'identifier tout court. Il y a donc tout un travail de reconnaissance des instruments et sur le vocabulaire à faire avant. Sinon, à chaque cuivre entendu, vous aurez le droit à "trompette" alors qu'il s'agira d'un trombone ou d'un tuba...

     

    Je vous propose donc plusieurs pistes utilisables dès le CP.

    * Découvrir les familles d'instruments : Piccolo et Saxo

    On écoute l'histoire par épisode, famille par famille.

    a) 1ère écoute : Nous allons écouter le début de l'histoire. Vous devrez me dire de quoi elle parle.

    b) 2ème écoute : donner le nom de la famille d'instruments et des personnages (les parents Violoncelle...).

    c) 3ème écoute : vérification des personnages.

    Faire répéter les noms de tous les instruments plusieurs fois.

    A la séance suivante, on fait de nouveau répéter les instruments des familles déjà rencontrées puis on suit le même schéma pour l'écoute suivante jusqu'à la fin de l'histoire.

    On peut, si on le souhaite, donner une fiche avec les images des instruments et faire écrire les noms aux élèves

     

    * Identifier la source d'un son

    Se faire un CD avec plein de bruitages (il y a des sites internet où on en trouve) et les faire reconnaître aux élèves. Pas si facile !

    Ici, le site KimBruit.

     

    * Apprendre à identifier les instruments

    Pour cela, il faut se faire un CD avec des extraits sonores d'instruments. Activité sous forme de blind test. Il faut le faire très souvent.

     

    * Identifier des oeuvres

    Avant de s'attaquer au 3ème mouvement du 6ème chapitre de la 1ère symphonie de Machinchouette, je préfère commencer par du simple mais efficace :

    - les chansons traditionnelles françaises (vous serez étonnés du nombre d'enfants ne connaissant pas Il pleut bergère) ;

    - les musiques de film : On demande aux enfants de deviner de quel genre de film il peut s'agir (aventure, frisson, romantique...). Ceux qui reconnaissent la musique donne le titre du film. On réécoute toutes les musiques dans le désordre en faisant un blind test. Voici quelques titres en exemple (les BOF de John Williams sont une source intarrissable !) :

    - Les contes musicaux : Emilie Jolie ; Pierre et le loup.

    On travaille sur le sens des chansons (on se "force" à écouter sérieusement les paroles, l'histoire) pour comprendre que la musique raconte quelque chose.

    - Les animaux dans la musique : On écoute les oeuvres suivantes et on cherche de quel animal le compositeur a voulu parler dans sa musique.

    Le cygne (St Saëns)

    La poule (Rameau)

    Le vol du bourdon (Rimsky-Korsakov)

    Le rossignol (Litz)


    * Apporter aux élèves de vrais instruments

    On cherche avec eux comment le son est produit, quelle est la famille de l'instrument, quelle est son origine...

     

    * Travailler en sciences sur l'acoustique

    Au cycle 2, on peut se contenter d'expériences simples et de leurs constats. Au cycle 3, on peut approfondir en cherchant ce qui fait qu'un son est différent d'un objet à l'autre (taille de l'objet par exemple).

     

    * Fabriquer des instruments

    Plusieurs sites très bien faits proposent des fiches de fabrication.

     

    * Enregistrer les élèves

    ... pour qu'ils entendent leur propre voix.

    Après, on peut s'amuser, si on s'y connait un petit peu, à mettre des effets sur les voix. Je pense que ça peut être intéressant de montrer aux enfants que tout ce qu'ils peuvent entendre à la radio, tv, sur cd (et même en concert d'ailleurs...) n'est pas naturel. Attention, je n'émets pas de jugement négatif, j'adore les effets au contraire, mais c'est bien d'être conscient qu'une musique sur CD est arrangée.

    Pin It

    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique